Les 6 mythes les plus courants sur la bisexualité

the-6-most-common-myths-about-bisexuality

De nos jours, la communauté LGBTQ+ est de mieux en mieux acceptée par la société, et cela fait plaisir à voir. Cependant, il existe encore de nombreux préjugés et mythes sur les personnes qui ne correspondent pas à la définition de l’hétérosexualité. Similairement, de nombreux mythes autour de la bisexualité subsistent. Il est vraiment temps de les dissiper et pour cela, nous vous faisons découvrir les six préjugés les plus courants sur les bisexuels. 

bisexualité

nom féminin

Le fait qu’une personne éprouve des sentiments amoureux, une attirance sexuelle ou un comportement sexuel aussi bien envers les hommes que les femmes.

#1 Les femmes qui prétendent être bi ne cherchent qu’à attirer l’attention

Bien souvent, les femmes qui s’identifient comme étant bisexuelles, en particulier, sont accusées de rechercher simplement l’attention des hommes. Après tout, si deux femmes partagent des moments intimes, c’est uniquement pour assouvir le fantasme des hommes, n’est-ce pas ? Ce constat (ridicule) est dû à l’idée terriblement démodée que la sexualité féminine n’existe que pour le plaisir masculin. Les femmes bi sont tout aussi sérieuses dans leur intérêt pour une femme que dans leur intérêt pour un homme.

#2 C’est juste une phase

L’un des mythes les plus courants est que les bisexuels sont encore dans une phase d’expérimentation et n’ont pas encore découvert leur orientation sexuelle. Par exemple, on entend souvent dire que les hommes qui « sortent du placard » et révèlent leur bisexualité ne sont « tout simplement pas encore prêts à accepter leur homosexualité ». Quant aux femmes, elles ne font que « passer par une phase » avant de se poser avec un homme. Il est quand même curieux de constater que tous les bisexuels, autant les hommes que les femmes, soient censés être principalement attirés par les hommes.

« Il est quand même curieux de constater que tous les bisexuels, autant les hommes que les femmes, soient censés être principalement attirés par les hommes. »

#3 Les personnes bisexuelles sont toujours polyamoureuses

Comme les personnes bisexuelles sont attirées aussi bien par les hommes que par les femmes, beaucoup de gens pensent qu’elles ne peuvent pas être heureuses dans une relation monogame. On leur demande souvent : « Mais, ça te manque pas, du coup ? » Naturellement, il se peut que les personnes bisexuelles aient besoin d’une relation polyamoureuse, mais cela n’a rien à voir avec leur orientation. Être bisexuel signifie simplement que l’on peut être avec soit un homme, soit une femme, et non qu’il en faut toujours un de chaque.

#4 Les hommes ne peuvent pas être bisexuels

Selon la société, un homme (un vrai !) se doit d’être viril et macho. On entend donc souvent dire que les hommes bisexuels sont des gays refoulés. C’est absolument faux ; les hommes peuvent être tout aussi attirés par des personnes de genres différents que les femmes.

#5 Tout le monde est bisexuel

Il y a aussi ceux qui affirment que tout le monde est bisexuel, ce qui contraste à nouveau avec le mythe selon lequel la bisexualité n’existe pas et n’est donc qu’une phase. S’il est courant pour une personne d’éprouver une certaine forme d’attirance ou de fantasme pour quelqu’un du même sexe à un moment donné de sa vie, cela ne signifie pas automatiquement qu’elle est bisexuelle. Il se peut aussi que l’on soit parfois attiré par une personne du même sexe, sans pour autant développer des sentiments amoureux pour cette personne. Dans ce cas, on pourrait parler de « bi-snack-suel » 😉

« Il se peut que l’on soit parfois attiré par une personne du même sexe, sans pour autant développer des sentiments amoureux pour cette personne. »

#6 « Tu ne peux pas être bisexuel tant que tu n’as pas été intime avec les deux sexes »

Alors que personne ne met en doute la sexualité d’une personne hétérosexuelle avant qu’il n’y ait eu une quelconque forme de rapport sexuel, beaucoup de gens pensent encore que les bisexuels ne peuvent pas se dire bisexuels avant d’avoir eu des rapports sexuels avec une personne du même sexe. L’orientation sexuelle correspond à l’attirance que vous ressentez pour une (des) personne(s) et n’a rien à voir avec l’expérience réelle.

Et vous, pensiez-vous que l’un de ces mythes était vrai ?

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire. Vous êtes libre de remplir la section Auteur avec un pseudonyme.

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tags

Réseaux sociaux