Que sont les phéromones et comment affectent-elles votre sex-appeal ?

attraction

Les fameuses « phéromones », vous en avez probablement entendu parler. C’est un truc lié aux odeurs et à l’attirance, non ? Mais concrètement, c’est quoi ? Dans ce cours intensif, nous vous expliquons les phéromones et leur influence sur votre sex-appeal.

Dans un premier temps, retournons sur les bancs de l’école…

Le mot phéromone est d’origine grecque et signifie « porté » ou « stimulé ». Les phéromones sont de petites molécules organiques que les humains et les animaux peuvent sécréter. Cette sécrétion se fait généralement par la peau et dans les endroits chauds et poilus. La substance est transportée par l’air jusqu’à d’autres personnes ou animaux et, comme les hormones, elle transmet des messages à l’intérieur du corps. Le rôle des phéromones est donc également de servir de messagers entre deux créatures de la même espèce. Chez l’homme et les mammifères, ces hormones influencent la communication sexuelle. Inhaler même une petite quantité de phéromones d’une personne peut avoir un effet considérable. C’est balaise quand même ! 😉

« Les phéromones sont de petites molécules organiques que les humains et les animaux peuvent sécréter. »

Les différents types de phéromones

Les phéromones sont surtout connues pour leur influence sur l’attirance sexuelle. La partie « Rafraîchissons-nous la mémoire » de notre petit cours est terminée. Maintenant, nous allons apprendre de nouveaux détails sur les phéromones. Les phéromones les plus connues et les plus fréquemment mentionnées sont les phéromones sexuelles ; elles appartiennent au groupe des phéromones libératrices. Il existe également d’autres types de phéromones. Citons, à titre d’exemple, les phéromones d’agrégation, les phéromones de régulation sociale, les phéromones épidéictiques, les phéromones d’alarme et les phéromones sexuelles ou de reproduction.

Euh… Quoi ?

Oui, vous vous posez sûrement beaucoup de questions. Nous allons vous donner quelques exemples de chaque type de phéromone. Comme nous l’avons déjà indiqué, cette substance puissante sert, entre autres, de moyen de communication entre les animaux. Un exemple bien connu est la réaction des pucerons qui, lorsqu’ils sont attaqués par une guêpe tueuse, avertissent leurs congénères en émettant une phéromone d’alarme. Ou encore les phéromones de reproduction des papillons de nuit et des papillons de jour que les femelles sécrètent pour attirer les mâles. Il existe également des phéromones épidéictiques, ou d’« espacement ». Elles servent à alerter les papillons femelles de la présence d’œufs sur une plante en particulier. Pourquoi ? Pour éviter que d’autres femelles y pondent les leurs, afin qu’il y ait suffisamment de nourriture pour les jeunes chenilles. L’abeille domestique utilise également une phéromone d’agrégation pour avertir ses congénères si la ruche est menacée.

La production de phéromones

Les phéromones sont produites par des glandes et l’hypophyse est une glande importante dans la régulation des hormones. Elle régule l’humeur, le stress, les émotions, le poids, le sommeil, les rythmes diurne et nocturne et contrôle de nombreux organes. Les phéromones des hommes sont plus puissantes et plus concentrées que celles des femmes.

L’odeur et la perception des phéromones

Bien qu’il s’agisse de substances assez fortes, elles n’ont pas une odeur très prononcée. Nous « sentons » les phéromones par l’intermédiaire de l’organe voméronasal (OVN) situé dans notre nez.  On ne peut pas vraiment parler d’odorat, car la quantité de phéromones est généralement limitée. Le VNO enregistre les phéromones et envoie ensuite un signal à l’hypophyse. Par l’intermédiaire de l’hypophyse, les phéromones influencent le comportement. C’est plutôt cool ! Les hommes produisent quatre types différents de phéromones reproductives : l’androsténone et l’androsténol sont les plus importants. Lorsque les hommes sont sexuellement excités, leur production de ces phéromones augmente. L’androsténone a une structure stéroïde, au même titre que la testostérone, l’hormone sexuelle masculine. La moitié des gens peuvent sentir cette hormone lorsqu’elle est sécrétée en grande quantité. Pourtant, si vous ne pouvez pas la sentir, ce n’est pas plus mal… car elle a l’odeur de l’urine. Autrement dit, vous n’avez pas de souci à vous faire.

« Le VNO enregistre les phéromones et envoie ensuite un signal à l’hypophyse. Par l’intermédiaire de l’hypophyse, les phéromones influencent le comportement. »

Mais si vous ne pouvez pas sentir l’androsténol alors là, c’est dommage. Il est très similaire à l’odeur du musc. Pour cette raison, le musc est souvent utilisé dans les parfums pour hommes. Malheureusement, on ne sait pas grand-chose sur l’odeur des phéromones féminines. Ce que l’on sait, c’est que les femmes trouvent toujours que l’odeur de certaines phéromones est agréable. D’autres phéromones ne plaisent aux femmes que pendant l’ovulation. Et puis, il y a aussi la question du goût, qui ne se discute pas, bien sûr !

Tricher ?

On triche tous un peu, non ? Avec les phéromones, vous pouvez aussi tricher.  Les phéromones sont de plus en plus souvent ajoutées aux parfums, afin de nous rendre plus attirants pour le sexe opposé.  N’oubliez pas que les phéromones ne sont pas les seules à jouer un rôle dans l’attraction ; de nombreux autres facteurs entrent en jeu.

Connaissiez-vous ces faits sur les phéromones ? Ou avez-vous quelque chose d’amusant à ajouter ? Dites-le-nous dans les commentaires !

Relevant stories

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire. Vous êtes libre de remplir la section Auteur avec un pseudonyme.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tags

Suivez-nous!