L’influence des réseaux sociaux sur les standards de beauté

influence-social-media-on-beauty-standards

Les réseaux sociaux influencent l’idée que nous nous faisons de la beauté, c’est un fait évident. Et même douloureusement évident. Ils reflètent non seulement une image erronée de la réalité, mais ils nous poussent également à prendre l’habitude de critiquer l’apparence des autres. Il est donc important de prendre conscience de ce à quoi correspond vraiment la « beauté » et de comprendre ce qu’est l’idéal de beauté en 2021.

Des goûts et des couleurs, on ne discute pas

« Beauty is in the eye of the beholder ». Cette jolie expression en anglais se traduit littéralement par « La beauté est dans l’œil de celui qui regarde ». En français, on dirait plutôt que tous les goûts sont dans la nature ou plus simplement : la beauté est subjective. L’idéal de beauté est donc avant tout une opinion personnelle. À titre de comparaison, prenons les couleurs préférées. X peut détester par-dessus tout la couleur ‘orange alors que c’est la couleur préférée d’Y. Pourquoi ? À vous de me le dire ! Tout est une question de goût, de préférences et de ce à quoi on associe la couleur. Pour le bien de notre article, imaginons que les gens et leur beauté soient des couleurs. Il n’existe pas une seule couleur qui soit parfaite pour tout le monde. Il en existe des millions et chacune d’elle est, pour l’une ou l’autre raison, parfaite pour l’une ou l’autre personne.

« Imaginons que les gens et leur beauté soient des couleurs : il n’existe pas une seule couleur qui soit parfaite pour tout le monde. »

social media

Filtres et mannequins sur Instagram

Faisons un retour de 20 ans en arrière. À l’époque, chaque photo représentait un moment en particulier. Il pouvait s’agir d’une journée que vous aviez passée à la plage avec votre meilleur(e) ami(e) ou encore du jour de votre anniversaire que votre mère a voulu immortaliser à l’aide de son appareil. Étiez-vous obsédé(e) par votre apparence sur la photo, à l’époque ? Bien sûr que non. Il n’existait pas d’applications de retouche photo. Quant aux filtres ? Ils étaient réservés au café. Les photos servaient en effet à capturer un moment, alors que maintenant, nous créons des moments à capturer.

« Les filtres ? Ils étaient réservés au café. »

Avec l’avènement des réseaux sociaux, le concept de la photo a radicalement changé pour de nombreuses personnes. Une photo ne doit pas être « sympa » ou « amusante », elle doit être belle. Vous devez y être superbe, sinon vous n’obtiendrez pas beaucoup de likes ou de « j’aime ». Et consciemment ou non, nous faisons beaucoup pour les likes. Lorsque vous faites défiler votre fil d’actualité sur Instagram et que vous voyez influenceur après influenceur poser dans des lieux dignes d’un magazine, dans une tenue parfaite et coiffé au millimètre près, il n’est pas surprenant d’arriver à penser que c’est la norme. Si l’on en croit les réseaux sociaux, être ou avoir l’air normal ne suffit plus.

selfie

Selfie : la (grosse) tête

Un selfie ? Une photo de votre tête. Juste votre tête. Pas de belle histoire, pas de message inspirant, pas de paysage à couper le souffle. Non mais vraiment, c’est juste une photo de votre tête. De plus, il faut sûrement utiliser un filtre ou alors avoir pris une vingtaine de photos, dans la lumière idéale et sous l’angle parfait. Dans le cas contraire, votre teint aura l’air inégal, votre mâchoire, pas correctement fermée, ou votre front, trop haut. Vos cheveux sont trop plats, vos seins trop petits, vos rides trop marquées. Mais à quoi pensons-nous ? Il est tout à fait naturel de vouloir avoir l’air à son avantage. C’était aussi le cas par le passé, comme vous pouvez le voir dans la Chronique des Bridgerton ou d’autres séries dont l’intrigue se déroulent il y a des siècles. Les femmes s’habillaient de leur plus belle robe pour se rendre à une soirée ou même sortir dans la rue. Elles passaient chez le coiffeur et, en guise de touche finale à leur look, se maquillaient à la perfection. Mais de nos jours, les choses sont poussées à l’extrême. Nous osons à peine aller faire du shopping sans maquillage par peur de ne pas avoir l’air propre sur soi. Pire encore : de nombreuses femmes ne se sentent pas elles-mêmes sans maquillage ! Tout ça est ridicule, bien entendu.

 « Dans le cas contraire, votre front a l’air trop haut et votre teint, inégal. Vos cheveux sont trop plats, vos seins trop petits, vos rides trop marquées. Mais à quoi pensons-nous ? »

Body Positivity = Body Shaming

schoonheidsideaal

Mais les réseaux sociaux n’ont pas que du mauvais ! En effet, ils ont aussi contribué à faire naître le mouvement body positive ! Celui-ci a par exemple eu pour effet que les campagnes publicitaires ne se limitent plus aux mannequins de taille 34. De nos jours, on peut voir toutes sortes de femmes dans ces campagnes représentant la beauté sous toutes ses formes : minces ou rondes, peau claire ou foncée, mais aussi avec des petits traits particuliers telles que de nombreuses taches de rousseur, un espacement entre les dents, l’albinisme ou encore le vitiligo.

D’autre part, de plus en plus de femmes montrent fièrement leur corps. Cela signifie que nous voyons maintenant les bourrelets, la peau d’orange, les cicatrices, l’acné, l’hyperpigmentation… tous les aspects réels du corps d’une femme que nous avons longtemps cachés. Il est formidable de voir que, lentement mais sûrement, la honte disparaît et les femmes osent se montrer sous leur vrai jour. C’est en particulier important pour les jeunes générations, qui retrouvent une image réaliste de ce à quoi les femmes devraient ressembler. Mais cette évolution positive s’est accompagnée d’une tendance qui l’est moins : le fameux « body shaming ».

« Il est formidable de voir que, lentement mais sûrement, la honte disparaît et les femmes osent se montrer sous leur vrai jour. »

Les femmes qui montrent fièrement leur corps tel qu’il est sont violemment critiquées et attaquées par des trolls sur Internet. Dans les commentaires sur Instagram ou Facebook, on voit régulièrement apparaître des insultes que l’on n’oserait pas répéter. Comme je l’ai mentionné plus haut, la beauté est subjective et pour certaines personnes, seul ce qui a été retouché dans Photoshop est « beau ». On peut facilement entendre ou lire une jeune fille réagir à une photo et dire : « OMG comment c’est possible de publier une photo pareille !? Avec cette peau d’orange ! » Ma fille, on verra quand t’auras plus de 25 ans 😉 On en reparlera à ce moment-là. On ne peut pas vraiment blâmer ce genre de (jeunes) personnes, car leur idéal de beauté est dicté par toutes les fausses images qu’elles voient sur Internet. Mais comme me l’a appris ma mère : si tu n’as rien de gentil à dire, ne dis rien.

« Ma mère m’a appris une chose : si tu n’as rien de gentil à dire, ne dis rien. »

echte vrouwen

Attention aux paroles blessantes

Dans tout ça, il y a une chose à laquelle il faut faire attention. Le fait que les femmes plus en chair, ou comme on l’entend souvent, des « femmes au corps normal », reçoivent maintenant l’attention et le respect qu’elles méritent, est une excellente chose. Mais ce que beaucoup de personnes ne réalisent pas, c’est que les réflexions du style « enfin une vraie femme ! » peuvent être blessantes pour les femmes (trop) minces. « Dans la vraie vie, les femmes ne sont pas si maigres ! » « Si j’étais un homme, je ne voudrais pas d’un squelette pareil dans mon lit ! Donnez-moi plutôt une femme avec des courbes. » Ce que cela implique, c’est que les femmes minces ne sont pas féminines et ne sont pas de vraies femmes. Ce n’est sûrement ça que vous voulez dire, mais vous le dites.

« Tous les corps sont normaux ou mieux encore : aucun corps n’est normal. »

Les gens oublient que l’on ne choisit pas le corps dans lequel on naît. Je pense donc que parler de « corps normal » est inapproprié, parce que cela implique que tout ce qui s’en éloigne de près ou de loin n’est pas normal. Tous les corps sont normaux ou mieux encore : aucun corps n’est normal. Chacun de nous est unique et spécial à sa façon, merde !

Conclusion

Prenez bien conscience que ce que vous voyez sur Internet ne reflète souvent pas la réalité. Soyez fière de qui vous êtes et de votre apparence unique. Soyez vous-même, les autres sont déjà pris ! Vous voyez des photos moins flatteuses ? Avant de critiquer, imaginez-vous être prise en photo sous une mauvaise lumière ou avec une pose moins flatteuse. La beauté, c’est l’authenticité. La fake beauty n’est rien de plus que ça : fake. Et n’oubliez pas : si vous n’avez rien de gentil à dire, taisez-vous !

« Soyez vous-même, les autres sont déjà pris ! »

Pensez-vous que votre idée de la beauté est influencée par les réseaux sociaux ?

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire. Vous êtes libre de remplir la section Auteur avec un pseudonyme.

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tags

Réseaux sociaux