Dois-tu réaliser tes fantasmes ?

Dois-tu réaliser tes fantasmes
Dr Koukie

Écrit par notre sexo-thérapeute Dr Koukie

 

« Dans la vie de tous les jours j’aime être respecté, mais sexuellement, j’aime être insulté et rabaissé par mon partenaire. Suis-je normal ? »

Ce n’est pas toujours facile de se situer dans l’échelle de la normalité. Mais après tout, qu’est-ce que c’est, « être normal ». Être normal c’est être conforme à la moyenne imposée par la société dans laquelle nous nous situons. Avons-nous réellement envie d’être normal ? Pour ma part je considère que la normalité est ennuyeuse et ne nous laisse pas libres de nos pensées, de nos envies, de nos choix et décisions. Exprimer notre personnalité. Ce qui fait de nous ce que nous sommes. En réalité, la vraie question que nous nous posons est : « Suis-je comme mon voisin d’à côté ? » Nous avons la fâcheuse habitude de nous comparer aux autres et de définir les actes que font ceux que nous idolâtrons comme la normalité. Nos voisins qui semblent propres sur eux, sans vice, sans comportement osé, normaux… Ou peut-être une sexualité bien plus osée que la vôtre où des pensées bien plus perverses. Vous ne le saurez jamais.

Alors à quoi bon comparer notre comportement à un autre comportement qu’en réalité nous ne connaissons pas ?

”Dois-je réaliser mon fantasme ?”

Qui n’a jamais regretté un désir non assouvi ? Nombreuses sont les personnes qui vivent toute une vie sans réaliser leurs rêves. (Qu’il se produise dans l’intimité ou non). Et c’est à ce moment-là qu’arrive notre chère amie « la frustration ».

Prenons pour exemple, le jeu de soumission. Pour beaucoup, lorsque cette pensée nous traverse l’esprit, nous avons tendance à nous poser les mêmes questions.

  • Est-ce que c’est bien ?
  • Est-ce que c’est mal ?
  • Est-ce que c’est sain ?

Il faut savoir se poser la bonne question.

  • Est-ce que je fais du mal à quelqu’un ?

Nous avons tous une notion différente du bien et du mal. Pour certains porter une jupe courte ou un débardeur sans soutien-gorge c’est faire le mal or pour d’autres il n’y aura aucun mal à cela.

J’entends déjà les féministes m’applaudir pour cette phrase ^^

Lorsque nous avons des fantasmes, il est important de savoir quels dangers ils peuvent représenter. Et c’est souvent au moment de la réalisation de nos fantasmes que nous commençons à éprouver une forme de culpabilité, une forme de honte. Cet instant où nous voulons enfin agir et nous assumer demande un certain courage. Un processus de remise en question se crée car nous sommes dans l’action et plus dans la simple pensée. La raison pour laquelle d’autres n’éprouvent pas cette culpabilité, c’est soit parce qu’ils n’agissent pas et que leurs désirs ne restent que des pensées ou soit qu’ils agissent en réalisant que ce qu’ils font ne fait de mal à personne.

De mal, « non consenti », of course ! #bdsm

Et si tu es en couple, n’hésite pas à en parler à ton/ta/tes partenaire(s) et partager vos envies sans jugement. Communiquer et trouver un terrain d’entente dans le respect. Et oui, s’amuser c’est bien, mais à plusieurs, c’est mieux !

En définitive

Il paraît qu’une fois les désirs devenus réalité, la monotonie s’installe peu à peu. Cela doit être vrai pour beaucoup de personnes.

Moi qui suis une fana de sexe (non, je n’ai pas honte de le dire), j’ai cru un jour avoir réalisé la majorité de mes fantasmes en tout genre, avant de me rendre compte que de nouveaux fantasmes apparaissaient aux fil des années…

Par conséquent j’ai envie de te dire qu’il vaut mieux vivre ses envies seules ou envies partagées et consenties avant qu’elles ne deviennent “frustration et regret”.

Ce n’est qu’un conseil. Libre à toi d’en faire ce que tu veux ! Le concept de liberté a là-aussi sa place.

Toi qui es en train de me lire. Rien ne doit t’empêcher de réaliser tes fantasme (si cela te tient à cœur).

Aujourd’hui, on nous dicte sans cesse ce que nous avons ou n’avons pas le droit de faire, alors pourquoi s’empêcher de vivre, même dans notre intimité ?

  • Tu as le droit d’avoir envie.
  • Tu as le droit de penser.
  • Tu as le droit de réaliser.
  • Tu as le droit d’aimer.
  • Tu as le droit d’être toi-même.
  • L’heure est à l’expérience et à l’amour.

Fonce !

Mlle Gourgandine

Après avoir étudié la sexothérapie seule pendant 6 ans, puis formé au Coaching pendant 2 ans, Koukie est aujourd’hui au service de ses patients depuis 2014. Elle a décidé de travailler à distance afin d’apporter le confort nécessaire à ses patients pour plus de résultats. “Mon but est que tout le monde ait accès aux soins. Apporter à chacun, l'aide difficile à demander à un thérapeute en face à face. Car avant d’être un travail, c'est avant tout une passion.”

Relevant stories

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas dans votre commentaire. Vous êtes libre de remplir la section Auteur avec un pseudonyme.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tags

Suivez-nous!