Comment parler à votre partenaire de vos envies sexuelles

talking-about-sexual-desires

Tout le monde sait que la communication est une partie extrêmement importante d’une relation, peut-être même la plus importante. Parler de votre vie sexuelle et de vos désirs sexuels est au moins aussi important que de discuter d’autres aspects tels que les finances ou encore la répartition des tâches ménagères. Mais par où commencer ? Vous n’avez bien évidemment pas envie de faire peur à votre partenaire, de faire quelque chose de mal ou de lui donner le sentiment d’être rejeté(e) ?

#1 Parlez de ce que vous aimeriez plutôt que ce qui ne va pas

La clé d’une discussion réussie est de parler de ce vous aimeriez faire avec lui ou elle et pas de ce qui ne va pas. Si vous commencez à reprocher à votre partenaire les choses qui vous manquent dans votre relation sexuelle, vous pouvez vous attendre à ce qu’il ou elle le prenne comme une attaque personnelle.

Ne dites donc pas : « Tu ne me fais presque jamais de fellation et tu ne me fais presque jamais sentir que tu as vraiment envie de moi. »

Dites plutôt quelque chose comme : « J’aimerais beaucoup que tu me fasses une fellation de temps en temps. Et tu sais ce qui m’excite vraiment ? Quand je remarque que t’as vraiment envie qu’on fasse l’amour ! »

#2 N’ayez pas honte

Une bonne relation repose sur la communication, la confiance et le respect. Si vous pensez que la relation entre vous et votre partenaire est saine, vous pouvez supposer qu’il ou elle vous respecte et ne vous jugera donc pas. Vous n’avez donc jamais à avoir honte de vos préférences sexuelles. Si vous et lui ou elle aimez des choses radicalement différentes en matière de sexe, gardez à l’esprit que vous pouvez lui en parler et y aller tout en douceur. L’idée n’est pas de commencer à utiliser un double gode-ceinture le soir même alors que vous n’avez jamais utilisé de sextoy… Mais vous l’avez certainement compris.

« Vous n’avez donc jamais à avoir honte de vos préférences sexuelles. »

#3 Vos préférences sont importantes !

Si vos envies sont moins « conventionnelles », cela ne veut pas dire qu’elles sont moins importantes. En d’autres termes, ce n’est pas parce que vous avez un fantasme assez unique qu’il compte forcément moins. Par exemple, si l’idée que votre partenaire vous masse le petit orteil droit pendant l’acte sexuel vous excite, mais que vous n’avez jamais entendu personne en parler, cela vous rend peut-être unique, mais certainement pas bizarre ou anormal ! Ne l’oubliez pas.

#4 Fantasme gênant = jeu amusant

Vous avez (beaucoup) de mal à discuter de vos envies et de vos fantasmes avec votre partenaire ? Dans ce cas, vous pouvez compter sur des jeux et des gages érotiques pour vous aider ! Dans le jeu Mission intime, vous trouverez des questions et des gages excitants (des « missions ») portant sur le sexe, ainsi que des questions personnelles. Cela peut être, par exemple : « Qu’est-ce qui vous excite vraiment ? », « Qu’est-ce que vous aimeriez essayer sexuellement parlant ? » ou encore « Avez-vous un fantasme secret ? » Ces questions vous donnent l’occasion d’entamer subtilement une conversation avec votre partenaire. Les jeux érotiques sont non seulement excellents pour passer une soirée excitante et amusante, mais ils peuvent aussi vous aider à mieux communiquer au sein de votre couple !

Vous avez du mal à discuter de vos envies avec votre partenaire ?

Répondre ou poser une question

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Laisser un commentaire

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tags

Réseaux sociaux